Portugal : de Porto à Lisbonne - Mai 2012

24/06/2014 15:19

Lorsque nous avons décidé de partir en vacance au Portugal nous n’imaginions pas que nous allions autant adorer ce pays et qu’il allait prendre une partie de nos cœurs !

Nous avons décidé de partir aux confins de l’Europe avec un couple d’amis Italiens avec lesquels souvent nous partageons nos aventures de voyage.

Tout d’abord nous avons réservé les vols : nous avec Easy Jet depuis Paris et nos amis avec Ryan Air l’aller et Vueling le retour pour Pise. Cependant vous pouvez trouver d’autres vols depuis la France avec Air France, Ryan Air, TAP Air Portugal, Transavia ou Vueling. Le coût des billets a été d’environ 330€ au total pour les 2 personnes avec les valises.

Notre parcours commençait au nord à Porto et terminait après 10 jours à Lisbonne.

Pour aller des aéroports de Porto et Lisbonne au centre-ville il y a le métro (moderne, propre et pas cher). 

Vista Porto

Après avoir reservé les vols nous avons commencé à reflechir sur le parcours et les étapes et à réserver les hôtels. Comme il fallait réserver 2 chambres à la fois nous avons décidé que chaque couple réservait la moité des étapes (bien sûr en s’accordant avant). Nous les avons réservés tous sur Booking, la plupart des fois avec l’option annullation sans frais et paiement sur place. Cette option est pratique car elle permette d’annuler paratiquement jusqu’à la dernière minute sans frais en cas d’imprévus, cependant il faudra que vous contrôliez le plafond de vos carte de crédit car vous allez payer les hôtels les uns après les autres ! En tous cas nous n’avons jamais dépensé beaucoup pour les hôtels, d’un minimum d’environ 40€ par nuit jusqu’à un maximum d’environ 90€ par nuit et par chambre (donc par couple), avec le petit déjeuner et le wi-fi inclus partout. La zone du Portugal que nous avons visité n’est pas du tout chère !

Nous avons ensuite réservé la voiture : nous avons décidé de la prendre en ville à Porto le deuxième jour et de la laisser en ville une fois arrivée à Lisbonne où on dormait 2 nuits (car dans ces villes nous n’avions pas besoin de la voiture). Après une recherche sur Internet le choix s’est porté sur Hertz et en plus les 2 agences étaient poches de nos hôtels. Nous avons eu une Hyundai I30, assez spacieuse et confortable pour nous 4 et pour nos valises (et en plus avec des consommations en diesel très bas) : le prix était de 550€ environ pour une semaine avec deuxième conducteur et toutes les assurances. Par contre nous avons ramené notre GPS.

Aqui nasceu Portugal

En ce qui concerne les guides nous avions la Guide Verte Michelin (excellente pour les parcours dans les villes et l‘explication des monuments) et la Routard (parfaite pour le choix des restaurants). Nos amis avaient une Lonely Planet, qui est un bon compromis entre les 2 autres, mais avec des plans pas clairs.

Nous nous sommes rendu compte qu’au Portugal l’informatique et l’électronique sont très évoluées : après avoir acheté les billets du métro à l’aéroport de Porto nous avons découvert qu’il s’agissait de billets électroniques à contact, même s’il s’agissait de billets en papier à jeter après l’utilisation. Dans tous les hôtels le réseau wi-fi était parfait jusqu’à nos chambres. La 4G était déjà développée (et on y était en 2012 !). Le paiement par carte de crédit est très développé et les cartes à puce ont été créées ici.

Et les autoroutes : faites attention ! Presque toutes les autoroutes au nord de Lisbonne ont une méthode de paiement assez bizarre, surtout pour les étrangers et nous nous sommes rendu compte tout de suite. On croise un panneau sur la première autoroute empruntée avec le montant à payer, nous nous attendons à une barrière classique où payer soit en espèces soit par carte. Nous préparons donc l’argent mais pas de barrière, bizarre… de même sur la deuxième autoroute. Nous nous rendons compte qu’après le panneau on passe en dessous de caméras qui relèvent le numéro de la plaque. Nous décidons donc d’aller voir sur Internet comment cela fonctionne et nous le découvrons : la caméra relève le numéro de la plaque et le propriétaire soit il a un abonnement et donc le paiement est automatique, soit il faut se rendre au bureau de poste avec le numéro de la plaque. A la poste ils retrouvent tous les traits d’autoroutes empruntés et vous paierez le montant correspondant. Faites attention car vous n’avez que 2 semaines pour régler, autrement vous paierez avec un supplément (et si vous avez loué la voiture ce sera la société de location à payer et ensuite elle vous le facturera plus cher). Si seulement au moment de prendre la voiture ils nous avaient expliqué comment cela fonctionne nous aurions eu un peu moins de stress… !

Vista Nazaré

Nos étapes de ce beau voyage en ont été les suivantes :

Porto (1 nuit) : à ne pas rater les magnifiques panoramas sur le Douro; Hôtel Pao de Azucar en plein centre, 66€ avec petit déjeuner et wi-fi ;

Viana do Castelo : très beau centre-ville et vue exceptionnelle depuis Santa Luzia qu’on peut rejoindre en funiculaire ;

Braga (1 nuit) : absolument à voir le sanctuaire Bom Jesus do Monte juste avant la ville ; Hôtel Dona Sofia, toujours dans le centre-ville, 60€ avec petit déjeuner, wi-fi et parking privé gratuit ;

Guimarães : tout le centre-ville, vraiment un bijou et AQUI NASCEU PORTUGAL… ;

Aveiro (1 nuit) : la gare, les bateaux colorés et les sols des rues ; Hôtel Aveiro Palace dans le centre face aux canaux d’Aveiro, 59€ avec petit déjeuner et wi-fi (parking public avec prix préférentiel) ;

Costa  Nova : les maisons colorées ;

Coimbra (1 nuit) : sans aucun doute la merveilleuse université ; Hôtel Oslo, dans la partie basse de la ville, rien d’exceptionnel, 65€ avec petit déjeuner, wi-fi et parking privé gratuit ;

Tomar (1 nuit) : bien sûr le monastère et ses innombrables cloitres ; Hôtel Trovador, un peu à l’écart, mais le village est vraiment petit, 42€ avec petit déjeuner, wi-fi et parking privé gratuit ;

Batalha : l’abbaye, car il n’y a qu’elle, à ne pas rater la chapelle inachevée ;

Alcobaça (1 nuit) : bien sûr ici aussi le monastère avec une cuisine impressionnante ; Hôtel Santa Maria, face au monastère, 51€ avec petit déjeuner, wi-fi dans le lobby et parking privé gratuit ;

Nazaré : la vue de l’Océane d’en haut de la falaise ;

Obidos : tout le pays blanc où il ne manque que la mer ;

Sintra (1 nuit) : le Palàcio da Pena et la Quinta da Regaleira ; Appartement Casa da Pendoa, petit appartement en plein centre-ville, 50€ (à partager à 4), avec wi-fi et parking privé gratuit ;

Cabo de Roca : le point le plus occidental de l’Europe continentale sur l’Océane ;

Cascais : les ruelles du centre-ville ;

Estoril : la belle promenade sur la mer ;

Evora (1 nuit) : l’aqueduc transformé en maisons et l’inquiétante Capela dos Osos (le nom explique déjà tout…) ; Hôtel Pensao Residencial Policarpo, en plein centre-ville, 52€ avec petit déjeuner,  wi-fi et parking privé gratuit ;

Lisbonne (2 nuits) : la Tour de Belém, la Praça do Comércio, le Tago (qu’ici rassemble à la mer vue son ampleur), les tramways et les funiculaires, les belvédères depuis n’importe quelle colline et tout le centre-ville ! Hôtel HF Fenix Lisboa, pas dans le centre mais avec une station du métro juste en face, 90€ par nuit avec petit déjeuner (excellent !) et wi-fi gratuit.

Acquedotto Evora

Aucune de ces destinantion ne nous a deçu car elles sont toutes charmantes pour une raison ou pour une autre. Il est difficile de vous dire quelle étape nous avons préféré, peut –être que la réponse plus réelle est TOUTES !

Et partout vous pouvez admirer les magnifiques azulejos : des carreaux en céramique (presque toujours blancs avec des dessins en bleu) qui décorent les murs avec des scènes spectaculaires. Vous pouvez les trouver partout, aussi bien à l’intérieur des églises et des palais qu’à l’extérieur pour décorer les rues et les façades.

Nous avons aussi découvert que les Portugais sont très gentils et souriants : souvent, s’ils nous voyaient avec un plan dans les mains, ils s’arrêteraient dans la rue pour nous demander si nous avions besoin d’aide (et plusieurs fois ils nous ont demandé quelles langues nous parlions ou nous comprenions mieux !). 

Au Portugal nous avons mangé vraiment bien en dépensant peu : nous avons souvent dépensé environ 50€ à 4 en mangeant entrée, plat, dessert et vin ! Et à chaque fois en mangeant très bien et dans des vrais restaurants. Faites attention : sur votre table vous trouverez des petites entrées, sachez qu’elles sont payantes. Si vous ne les touchez vous ne les payerez pas. De même pour le pain. Et il y a les demi portions (mezze) qui sont suffisantes pour une seule personne, les portions classiques sont suffisantes pour un couple !

Lisbona - Praça do Comércio

Au Portugal le plat national est la morue (bacalhau) : une légende affirme qu’il y a 365 façons de le cuisiner, nous ne savons pas si c’est vrai cependant nous avons gouté une récétte différente à chaque repas (et toujours excellente). Mais n’ayez pas peur si vous n’aimez pas le poisson, il n’y a pas que la morue : vous trouverez des plats à base de viande, des légumes frais cuisinez à merveille et des gateaux magnifiques. Parmi ces derniers le plus renomé est sans aucun doute le Pastel de Belém (aileur vous la trouverez comme Pastel de Nata, gateau à la crème pâtissière) : un tartelette de pâte feuilletée remplie de crème pâtissière aromatisée à la cannelle et servie tiède. En effet celles originales de Belém sont excellentes, mais vous en trouverez de bonne qualité partout. Souvent vous trouverez aussi des tartelettes au fromage, comme les Queijadas de Sintra. Si vous avez du courage vous pouvez gouter les Ovos Moles dans la zone d’Aveiro : il s’agit d’une crème pâtissière faite avec 25 œufs et insérées dans une feuille avec différentes formes (amphores, animaux et ainsi de suite), très bons mais lourds !

Et si vous aimez le vin il ne faut absolument pas rater le Vinho Verde, excellent vin blanc pétillant à boire frais avec la morue. Et bien sûr un bon verre de Porto, aussi bien en apéro qu’en digestif : il existe aussi bien la version classique rouge que celle blanche, aussi bonne. Et sachez qu’au Portugal le café rassemble beaucoup à l’expresso italien : très fort (et très bon !).

Pour conclure si on va au Portugal on ne peut que l’aimer : le climat, les gens, les paysages, les villes, les villages et les monuments vont directs au cœur. Et nous attendons la bonne opportunité pour terminer notre tour de Lisbonne jusqu’en Algarve dans le sud. Et aussi l’île de Madère dans l’Océan Atlantique rentre dans nos projets de voyage.

Stazione Aveiro

Twitter© 

I viaggi di Misha  

@Viaggi_di_Misha

Instagram© 

IviaggidiMisha

Contact

i viaggi di misha iviaggidimisha@gmail.com