Portugal : de Lisbonne à l'Algarve - Mai 2015

20/05/2015 14:55

Trois ans exacts après nous sommes revenus dans ce merveilleux pays qui est le Portugal. Un pays qui va droit au cœur avec ses paysages majestueux, ses personnes chaleureuses, ses villes merveilleuses, ses villages pittoresques et l’excellente cuisine.

Cette fois nous avons décidé d’explorer le sud car la dernière fois nous avions fait le nord (si vous intéresse allez lire l’autre voyage, de Porto à Lisbonne). Nous sommes arrivés à Lisbonne où nous avons pris la voiture de location et nous sommes descendus jusqu’en Algarve le long de la merveilleuse Costa Vicentina en Alentejo pour rentrer à Lisbonne (où on a passé les trois derniers jours) en nous arrêtant à nouveau en Alentejo, mais dans l’arrière-pays.

La dernière fois nous étions en compagnie d’un couple d’amis, cette fois malheureusement nos vacances ne coïncidaient pas et donc nous sommes partis tous seuls.

SINES

Quand on a dû décider la destination de nos vacances de mai nous avions plusieurs options. En effet nous voulions un endroit chaud, si possible à la mer et pas trop loin (et pas trop cher…). Nous avions le choix entre plusieurs destination mais à la fin le gagnant a été le Portugal surtout pour une raison : le cout des billets d’avion était le moins cher !

Nous avons volé avec TAP (la compagnie portugaise) pour environ 320€ à deux pour l’aller et le retour avec bagages inclus. La période exacte de notre voyage était du 1er au 12 mai. Nous avions le vol en début d’après-midi l’aller et à moitié d’après-midi pour le retour.

Après avoir réservé les vols nous avons commencé à décider l’itinéraire et par conséquent à réserver les hôtels. Direction sud vers l’Algarve cette fois. Nous avons réservé tous les hôtels à l’avance soit sur Booking soit sur Expedia. Nous avons aussi décidé de nous faire plaisir en réservant deux nuits dans les magiques Pousadas portugaises : il s’agit de merveilleux hôtels hébergés dans des bâtiments historiques pour la plupart des fois.

PORTO COVO

En ce qui concerne la voiture nous avions trouvé un prix très intéressant avec Enterprise : pour une voiture type Renault Mégane ou similaire 140€ pour 9 jours tout inclus. Et là il faudra ouvrir une parenthèse : le prix était vraiment intéressant mais à l’arrivée au comptoir on nous annonce que la réservation n’était pas payée. Malheureusement nous ne nous rappelions pas si elle l’était ou pas (après cette expérience nous ferons beaucoup plus d’attention !). On nous annonce donc qu’en incluant le « Liber-t » portugais le prix est de 160€. Pas trop convaincus nous payons : c’est d’ailleurs le même discours pour les autres clients à côté de nous, nous pensons que ça doit être vrai. La voiture  que nous récupérons c’est une très belle Audi A3 TDI avec tous les conforts (sauf le GPS que nous avions ramené). C’était très agréable à conduire et nous n’avons pas eu de problèmes et pour les 1255 kilomètres parcourus nous n’avons dépensé en diesel que 90€ environs. Une fois rentrés chez nous, nous nous rendions compte que la réservation était déjà payée ! Nous écrivons donc au service clientèle et on nous annonce que les 160€ payés c’était pour des assurances supplémentaires, c’est dommage que l’employée au comptoir de Lisbonne nous avait dit tout autre chose et que les assurances supplémentaires étaient déjà incluses dans notre carte de crédit (une MASTERCARD GOLD). Malheureusement nous avions signés des papiers à Lisbonne et donc pas de remboursement. Nous pensions qu’ils ont eu des problèmes avec les réservations, car les prix étaient vraiment bas (et maintenant ils ont disparus) et ils ont essayé de récupérer de l’argent de cette façon. Sans aucun doute malgré les 160€ en plus le prix reste intéressant, cependant nous n’avons apprécié pas du tout cette façon d’agir (presque arnaqués) : en ce qui nous concerne JAMAIS PLUS AVEC ENTERPRISE (nous ne vous donnons non plus leur site web) !

En ce qui concerne les autoroutes nous vous rappelons que souvent le système de payement est électronique sans avoir autres possibilités (surtout en Algarve), pour cette raison l’abonnement à leur Liber-t est très utile : à la fin de vos vacances tout sera débité sur votre carte de crédit. Cette fois au moins on nous a été proposé et expliqué comment cela fonctionne : l’autre fois nous l’avons découvert sur l’autoroute et cherché des explications sur Internet. Sachez quand même que si vous empruntez ces autoroutes sans abonnement ça vous suffira ensuite aller à la Poste avec le numéro de plaque et régler. 

CABO SAO VICENTE

En ce qui concerne les guides, comme d’habitude pour les gros voyages nous partons avec trois guides différentes : la Guide Verte Michelin (très bien pour les itinéraires dans les villes), la Routard (excellente pour le choix de restaurants et pour les curiosités) et la Lonely Planet (un bon compromis entre les deux autres).

Différemment de leurs voisins Espagnoles, les horaires des repas au Portugal ne différent pas trop par rapport aux horaires français : vous trouverez les restaurants déjà ouverts pour le déjeuner à 12h00 et pour le diner à 19h00. Et les Portugais parlent assez bien les langues étrangères, surtout l’anglais parmi les plus jeunes et le français parmi les moins jeunes. Quelques fois nous avons rencontré des serveurs qui ne parlaient que du portugais, mais au final on arrive à se comprendre…

Ce n’est pas facile de décider quand faire ce voyage : si vous le faites en basse saison comme nous vous pourrez jouir des magnifiques plages presque désertes, mais l’eau de la mer est très froide (c’est quand même l’Atlantique !), alors que si vous le faites en haute saison nous pensions que les plages seront pleines de foule (souvent il s’agit de petites plages), mais peut-être vous pourrez vous baigner !

Venons donc à l’itinéraire de notre voyage que vous trouverez ci-de suite avec nos commentaires, les hôtels où nous avons séjournez (avec le prix payé) et éventuellement les restaurants où nous avons mangé.

PRAIA DONA ANA

Quelques jours avant le départ nous découvrons que les pilotes de TAP seront en grève pendant 10 jours à compter justement du 1er mai ! Nous essayons sans succès de contacter la compagnie aérienne. Sur leur site il y a une liste des vols confirmés et des vols annulés, pour les autres il faudra se rendre en aéroport pour avoir plus de renseignements (comme pour nous). Nous décidons donc d’arriver à Orly très à l’avance : notre vol est prévu à 16h10 mais nous arrivons vers 13h00 (nous arrivons si à l’avance uniquement pour les vols intercontinentaux !). Nous prenons nos billets et une employée nous annonce qu’on va être embarqués sur le vol précédent qui va partir sous peu car ils ne savent pas encore si et quand notre vol réservé partira ! Nos vacances commencent donc avec deux heures d’avance…

Arrivés à Lisbonne (nous découvrons que notre vol initial de l’après-midi aurait eu au moins 90 minutes de retard !), nous récupérons la voiture (avec toutes nos mésaventures)  et nous allons vers notre première étape : Setúbal. Nous avons décidé de s’arrêter ici car c’était prévu d’y arriver en soirée, donc sur la route pour le sud. L’hôtel où nous passerons la nuit c’est le Premium Setubal Hotel & Spa, un bel hôtel avec spa. Nous avons payé 63€ pour la nuit avec petit déjeuner et wi-fi. Le parking est public et gratuit. C’est un bel hôtel, le petit déjeuner copieuse et avec des produits régionaux et nous avons aussi diné au restaurant : 30€ à deux avec un bonne cuisine typique. Setúbal ce n’est pas une très jolie ville, le centre-ville a des belles rues (embellies avec plein de parapluies colorés ouverts) et des beaux bâtiments, mais à la base c’est une ville industrielle. Si vous devez faire étape comme nous c’est bien. 

PRAIA MARINHA

Le lendemain après avoir repris la voiture au lieu d’aller vers sud nous sommes allés vers ouest sur la belle côté jusqu’au pittoresque petit village de Portinho : très beau, il valait le détour. Repartis de Portinho nous nous sommes enfin dirigés vers le sud et après avoir traversé le joli village de Comporta nous sommes arrivés à Sines : notre deuxième étape et ville natale de Vasco de Gama. A Sines nous avons séjourné au Sinerama Hotel Apartamento, très grand hôtel avec une façade moderne qui gâche un peu le panorama. Le prix était de 63€ avec petit déjeuner et wi-fi. Le parking est public et gratuit. Le mobilier de l’appartement est un peu vieillot et à rénover. Le petit déjeuner correct, mais rien d’exceptionnel. Le village de Sines est assez joli et nous nous apercevons qu’ils sont en train de réhabiliter le centre-ville, qui est très joli et domine une belle plage. Nous avons déjeuné au restaurant A Nau (Rua Marquês de Pombal, 103 B) : même pas 30€ à deux pour un bon repas. Pour le diner nous avons mangé à la Churrasqueira de Sines (Rua Gago Coutinho) : dans ce cas aussi nous avons payé même pas 40€ à deux pour une bonne cuisine typique.

Au réveil le temps avait changé : le beau soleil avait disparu remplacé par un ciel gris chargé de nuages. Après Sines notre route vers le sud continuait le long de la merveilleuse Costa Vicentina dans la région de l’Alentejo. Nous avons traversé beaucoup de jolis villages sur l’Océan Atlantique : Porto Covo, Vila Nova de Milfontes, Zambujeira do Mar (où nous avons déjeuné au restaurant Sol Dourado, Rua da Palmeira, Lt43, environ 30€ à deux pour une bonne cuisine), Odeceixe pour arriver à la destination de notre jour, Rogil tout près d’Aljezur. Sur la route en plus des jolis villages nous avons commencé à voir les splendides plages de la Costa Vicentina, toutes avec des magnifiques rochers en surplomb sur la mer et même s’il ne faisait pas beau cela nous faisait comprendre encore plus la puissance de l’océan. Parmi toutes il faut citer : toutes les petites plages au nord de Porto Covo, celles de Vila Nova, de Zambujeira, de Carvahal, du Tonel, d’Odexeice, de Monte Clerigo, d’Amado et d’Armoreira. Le petit village d’Aljezur est joli mais perché… nous avons dormis à l’hôtel Alcatruz (il n’a pas son site web) : c’est un hôtel familial où l’on est accueilli avec une petite assiette de biscuits de leur four (où l’on prend un excellent petit déjeuner inclus dans le prix) et les chambres sont très jolies. Nous avons payé 55€ pour la nuit avec petit déjeuner et wi-fi. Le parking est public et gratuit. Nous avons diné dans la chambre avec des produits typiques de la région.

PRAIA DO CAMILO

Le lendemain encore ciel gris et encore Costa Vicentina vers le sud jusqu’au Cabo Sao Vicente, donc en Algarve. Nous avons vu encore des belles plages, comme celles de l’Arrifana, de Carrapateira et du Castelejo. Une fois arrivés à Sagres nous sommes allés vers le merveilleux Cabo Sao Vicente, où l’Océan se brise violemment contre ces belles falaises. Revenus à Sagres nous avons déjeuné au restaurant A Grelha (Rua Comandante Matoso) : environ 35€ à deux pour un très bon repas. Nous nous sommes ensuite rendus dans notre première Pousada : celle Do Infante. Dans ce cas le bâtiment n’est pas ancien (il remonte aux années 60), même si très beau et intégré dans la région, mais la position de la Pousada est exceptionnelle : directement sur la falaise. En plus lors de l’enregistrement nous avons eu une belle surprise : on nous avait surclassés dans une belle chambre avec vue sur la mer. Nous avons payé 101.25€ pour la nuit, le petit déjeuner, le wi-fi et le parking. La chambre était spacieuse avec un bel balcon et le petit déjeuner excellent. Dans l’après-midi nous avons visité la merveilleuse Fortaleza, elle aussi en surplomb sur l’Atlantique : une vue unique. Le soir diner au restaurant Gigi (Avenida Comandante Matoso) : 40e à deux pur manger très bien.

Réveillés par le soleil qui filtrait dans la chambre nous avons compris que le beau temps était de retour. Quitté à contrecœur la Pousada nous avons décidé de retourner au Cabo Sao Vicente pour l’admirer avec le soleil : encore plus beau ! Nous nous sommes ensuite dirigés vers est, plus précisément vers Lagos. Sur la route nous avons admiré encore de très belles plages de l’Algarve : da Figueira, de Salema, d’Almadena et de Luz. Tuttes suggestives, même si le mieux devait encore arriver… Nous sommes restés deux nuits à Lagos, en séjournant au Carvi Beach Hotel : c’est un hôtel moderne juste à deux pas de la merveilleuse Praia de Dona Ana. Nous avons payé 82€ pour les deux nuits avec petit déjeuner et wi-fi. Le parking est public et gratuit juste en face de l’hôtel. La plage était fermé car ils étaient en train de la préparer pour la saison estivale, mais même d’en haut nous pensions que c’est la plus belle et  suggestive. Nous nous sommes promenés à pied le long de la côte jusqu’à Lagos en passant à côté de la belle plage du Pinhao. Lagos est une belle petite ville touristique de mer : vous y trouverez beaucoup de restaurants et de boutiques de souvenir. Il ne faut pas rater la grande place avec le château et les ruelles du centre-ville. Nous avons mangé dans une petite brasserie au niveau de la Plage de Dona Ana : on avait presque l’impression d’être à la plage. Nous avons diné au restaurant Pescador (R. Gil Eanes 6), même pas 40€ à deux pour du bon poisson. Le lendemain nous sommes partis à la découverte d’autres villages et plages dans les environs : Silves, perchée dans l’arrière-pays avec un beau château et célèbre pour ses oranges, Portimao, grande ville avec des gros bâtiments qui arrivent jusqu’à la plage da Rocha , et Carvoeiro, ancien petit village de pêcheurs maintenant dédié au tourisme (mais joli). A Carvoeiro nous avons déjeuné au restaurant A Fonte (Escadinhas Vai Assar 4), qui semble être moins touristique que les autres : 40€ à deux pour un excellent poulet. Parmi les plages il faut citer celle da Rocha, de Benagil et la merveilleuse Marinha. Le soir nous avons diné à nouveau à Lagos, cette fois dans la typique Adega Tipica A Forja (R. Ferreiros 15/7) : environ 40€ à deux pour de l’excellent poisson.

PRAIA DA ROCHA

Avant de quitter Lagos nous avons découvert la très belle Praia do Camilo et la magnifique Ponta da Piedade, qui ne sont pas trop loin de l’hôtel : absolument à voir ! Après Lagos direction Faro. Sur la route nous avons fait une halte pour visiter la célèbre Albufera : la ville serait même jolie, c’est dommage que le centre-ville soit plein à craquer de boutiques de souvenir et de restaurants avec des serveurs qui essayent de te faire rentrer, du coup la visite vire rapidement en cauchemar… Bien sûr sur la route nous avons admiré encore d’autres belles plages : celles do Evaristo, do Castelo et la belle Praia da Falesia. En réalité les deux nuits suivantes nous ne les avons pas passées à Faro mais dans un petit village dans l’arrière-pays : Almancil. L’hôtel était l’Hotel Apartamento A Floresta Do José. L’hôtel était joli, avec une belle piscine et l’appartement était neuf et fonctionnel : c’est dommage qu’il est au milieu de rien à mi-chemin entre la mer et le village. Nous avons payé 100€ pour les deux nuits avec petit déjeuner, parking et wi-fi. L’après-midi (nous avions déjeuné dans petit restaurant typique juste après le centre-ville d’Albufera en payant même pas 20€ à deux, Alfredo, Rua das Telecomunicações) nous sommes partis à la découverte de Faro : très belle ville avec un centre-ville pratiquement piétonne et tout blanc, très agréable à visiter (et plein de cigognes, comme un peu partout ici en Algarve et en Alentejo). Le soir, perdus dans le néant, nous avons décidé de manger dans le restaurant juste à côté, qui porte le même non que l’hôtel (Estrada Encosta do Lobo E.M.527). Petite déception : il est beaucoup plus cher que la moyenne de la région (environ 50€ à deux), pour manger moins… on paye le mobilier moderne et à la mode (et en plus le personnel n’est même pas trop sympa !). Le jour après nous sommes partis à la découverte de Tavira, mais avant de visiter cette belle ville nous sommes arrivés jusqu’à Cacela Velha : c’est un pittoresque petit village blanc qui surplombe la mer, il mérite vraiment le détour. Tavira s’est révélée être une belle ville toute blanche et perchée sur une colline. Malgré le temps nuageux du matin nous l’avons beaucoup aimée. Ici nous avons déjeuné à la Churrasqueira O Manel (Rua Dr Antonio Cabreira 39), en goutant enfin la spécialité de l’Algarve : la cataplana, une sorte de soupe de poisson excellente. Nous avons payé environ 40€ à deux. Avant de rentrer en hôtel nous nous sommes arrêtés à Almancil pour visiter la belle église de Sao Lourenço : un triomphe des merveilleux azulejos portugais ! Le soir, vu les prix des restaurants dans les environs, diner en balcon avec des produits typiques de la région. 

PONTA PIEDADE

Malheureusement aujourd’hui nous quittons l’Algarve et ses plages merveilleuses : on retour vers nord. Etape et nuit dans l’Alentejo, le vrai dans les terres. Et deuxième Pousada de notre itinéraire : cette fois il s’agit de la merveilleuse Pousada de Sao Francisco à Beja. Dans ce cas l’hôtel est installé dans un ancien et splendide couvent : les chambres ce sont les cellules des moins, le restaurant est dans la salle du capitule, la chapelle est transformée en salle de conférence ou pour des évènements spéciaux (lors de notre séjour il y a eu un défilé de mode) et le cloitre est magnifique. Pour la nuit, l’excellent petit déjeuner, le parking et le wi-fi (même si dans la chambre ne capte pas et dans les zones communes capte avec difficulté, mais ils y travaillent) nous avons payé 108.75€. La ville est jolie et si les beaux bâtiments du centre-ville seront rénovés elle deviendrait très belle, mais rien que pour la Pousada et son château le détour est bien justifié. Nous avons déjeuné au Restaurante Alentejano (Largo Dos Duques de Beja, 3), pour 35€ à deux pour une bonne cuisine. Le soir nous avons diné dans le fabuleux restaurant de la Pousada : nous avons mangé vraiment bien, service impeccable et chaleureux en payant environ 60€ à deux. A Beja il ne faut pas rater les célèbres gâteaux conventuels : exceptionnels !

PRAIA DO CASTELO

Après l’excellent petit déjeuner de la Pousada nous avons repris la voiture en direction de Lisbonne. Traversé le beau Pont Vasco de Gama nous sommes retournés à l’aéroport pour laisser notre belle Audi A3. Depuis l’aéroport nous avons pris le métro (ligne rouge) pour rejoindre notre hôtel où nous passerons les deux dernières nuits : l’HF Fenix Lisboa. Dans ce cas il s’agit d’un retour : dans l’autre voyage au Portugal nous avions séjourné ici. L’hôtel est moderne avec des belles chambres. Son emplacement, juste à la sortie de la station métro Marques Pombal c’est très pratique. Nous avons payé 188€ pour les deux nuits avec petit déjeuner et wi-fi. Le petit déjeuner est excellent, avec plein de choix et beaucoup de fruits frais. Nous avons aussi diné le premier soir au restaurant : 35€ à deux pour un bon buffet. Nous connaissions déjà Lisbonne, cependant cela a été à nouveau un coup de foudre ! C’est une ville assez chaleureuse (et chaude : nous y avons trouvé 35 degrés !). Très rapidement les choses à faire et à voir : tous les miradouro (points panoramiques) possibles, prendre le mythique tramway 28, prenez les célèbres funiculaires (nous vous conseillons celle de Bica), la splendide Praça do Commerço (montez sur l’arc !), aller à Belém pour visiter la Tour et le Monastero de Jeronimos, se promener dans les quartiers de l’Alfama, Baixa et Rossio et allez jusqu’à la partie moderne du Parc des Nations (métro Oriente) avec le bel aquarium et la gare de Calatrava. Le deuxième soir nous avons diné dans un restaurant que l’on connaissait déjà, le Bonjardim (Travessa de S. Antao 11) : environ 41€ à deux pour un excellent poulet. Le premier déjeuner nous l’avons fait dans une sorte de cafétéria, le Café Gelo (Praça Dom Pedro IV 64-65) : très belles salades et bons gâteaux (environ 20€ à deux). Les autres déjeuners nous les avons faits en goutant des excellentes croquettes de morue au fromage à la Casa Portuguesa do Pastel de Bacalhau (Rua Augusta, 106-108) pour environ 15€ à deux en terminant avec des excellents gâteaux typiques à la Pastelaria Ferrari (Rua Augusta, 189). Et vous ne pouvez absolument pas rater les célèbres pasteis de Belem à la Pastelaria de Belem (R. Belém 84-92) : une tuerie !!!!!!

BEJA

Nous voulons terminer cet article en parlant de l’excellente cuisine portugaise : sans aucun doute la célèbre morue c’est le plat emblématique (et vous pouvez le gouter en plusieurs déclinaisons et toujours excellente), mais laissez-vous tenter par les excellentes viandes de l’Alentejo (surtout porc et vaux), les célèbres poulets (frango), la cataplana en Algarve (soupe de poisson, en plusieurs recettes), l’excellent poisson sur la côte cuisiné en mille façons différentes. Et les merveilleux gâteaux portugais : à base de crème pâtissière, de fromage ou de cannelle, le seul mot pour les définir c’est exceptionnels ! Et ses vins : le porto, mais aussi le vinho verde ou le borba. Une excellente tradition gastronomique mais à des prix imbattables ! Faites attention à un détail : quand vous vous installez à table automatiquement on vous apporte des petits plats, comme des olives, du fromage, pâtés et ainsi de suite : si vous les mangez, vous le payez, même si vous ne les avez pas commandés, si vous ne les touchez pas ils les enlèvent et vous ne les payerez pas.

Comme on vous a dit c’est la deuxième fois qu’on vient au Portugal et c’est la deuxième fois qu’on repart avec la célèbre saudade (nostalgie) ! Le nord c’est très beaux du point de vue architectural avec des belles villes, villages et monuments alors que le sud vous conquerra avec ses plages merveilleuses. En tous cas le Portugal ne vous décevra jamais !

LISBONA

Twitter© 

I viaggi di Misha  

@Viaggi_di_Misha

Instagram© 

IviaggidiMisha

Contact

i viaggi di misha iviaggidimisha@gmail.com